Jeux de rôle
 
Accueil  FAQ  Rechercher  S'enregistrer  Membres  Groupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mumaq, le transfuge

Aller en bas 
AuteurMessage
Aty
Créateur d'inspiration
avatar

Nombre de messages : 1325
Age : 30
Prénom : Anthony
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Mumaq, le transfuge   Mer 11 Sep - 21:44

Nom: Mumaq

Caractère: Mumaq est un guerrier dans l'âme. Né dans les contrées hostiles du Proche-Harad, il a connu les guerres pendant toute sa vie et a rapidement appris le maniement des armes. Mumaq n'est pas un homme très bavard car il est un soldat de bataillon avant d'être un homme.

La vengeance est l'un des moteurs du guerrier. Le Proche-Harad a longtemps été sous la domination du seigneur des ténèbres ce qui n'est pas de son gout, les combats contre le Gondor ne sont rien comparés à la perte de liberté.

Description physique: Mumaq est un homme à la peau brune. Les traits de son visage ne sont pas une invitation au câlin. Il n'est pas très grand mais bien musclé pour sa taille. Son corps présente de nombreuses cicatrices dues aux combats. Il a les mains rugueuses de l'homme manuel.

Au niveau de sa tenue, il porte principalement sa tenue de combat avec une armure de cuir en dessous de vêtement de couleurs vives. Un casque ne révèle que ses yeux grâces à un voile qui protège le nez et la bouche.

Armes: Il a une lance des plus ordinaires et un large pavois.

Histoire : Mumaq est né dans les régions désertiques et hostiles du Proche Hard à une époque de guerre. Non seulement les différents royaumes se disputaient les terres mais le seigneur sombre s'était réveillé à l'Ouest pour prendre sa revanche. Il n'avait pas oublié son ancienne domination sur le peuple du désert.

Depuis son enfance, Mumaq est élevé dans l'art de la guerre. Maniement de l'épée, de la lance, de l'arc, de la hache ou du bouclier. Rien ne lui était épargné. Très rapidement, il comprend que le combat à distance n'était pas pour lui, manque de dextérité. Par contre, la lance… Ca, ça le botte.

La puissance physique est un atout dans sa branche de l'armée et ça tombe plutôt bien car il devient très vite costaud. Etant donné qu'il a grandit dans les combats, il n'avait pas peur d'aller se battre. Bien au contraire. Lorsqu'il fallait aller se battre, il n'était jamais bien loin. Malgré tout, il choisissait la cause pour laquelle il faisait couler le sang. Défendre son royaume, d'accord. Défendre ses proches, sans le moindre doute. Envahir un royaume voisin, ça dépend qui il faut massacrer. Se battre sous les ordres d'un seigneur ténébreux, hors de question. Mumaq est un guerrier libre. Enfin, dans sa tête, il faut être fou pour se rebeller seul face aux forces de Sauron. Il part donc avec son paquetage pour harceler les sentinelles de l'Ithilien. Une mission forte peu au gout du lancier car un terrain couvert est le domaine des archers, pas des fantassins. De plus, les Haradrims ne sont pas organisés par royaume, n'ennemi se trouve donc aussi bien dans son bataillon qu'en dehors. Sa troupe essuie presque autant de défaites que de victoire mais n'est jamais blessé par ses ennemis. S'il sait se montrer implacable contre ceux qui l'engagent au combat, il se contente de protéger les soldats de son royaume.

Lors de la bataille du champ de Pelenor, sa compagnie reste à osgiliath contre les ordres. Il faut être fou pour foncer sous les murs de Minas Tirith, même lorsqu'on est sûr de la victoire. Grand bien lui en pris. Il participa à stopper la troupe de poursuite lors de la débâcle. Cependant, Osgiliath fut abandonnée avant la seconde vague. Il n'aurait pas fallut très longtemps pour que l'alliance entre le Gondor et le Rohan se mette en route. Alors que l'armée de Sauron se retranche au Mordor, Mumaq et nombre de Haradrims se regroupent en Ithilien. Pour certains, il s'agit d'une manière de continuer le combat, pendant que pour d'autres, c'est pour ne pas être au Mordor lorsque les pays de l'Ouest viendraient pour le retour de bâton. Jusqu'à la défaite de Sauron, la lance de Mumaq est restée au repos.

Lorsque le Gondor se mis à pourchasser ses ennemis de ses terres, le bataillon se retrancha dans un ancien bastion. Les deux armées n'étaient pas en nombre suffisant pour oser l'affrontement. Cependant, le siège était assez efficace pour empêcher le ravitaillement en nourriture. Conscient d'une défaite inéluctable dans une guerre déjà perdue qui n'était pas la sienne, il convainc les frères d'armes de son royaume de se rendre. Pour cela, ils profitent de la nuit pour massacrer ses ennemis d'hier afin de prouver sa bonne foi à ses geôliers de demain. Les corps sont entassés, les armes regroupées, les portes ouvertes et le pavillon blanc levé. Lorsque l'armée du Gondra entra, les survivants attendaient à genoux, les mains derrière la tête, une arme à leur côté. Mumaq se leva, désarmé, et promit à ses adversaires de rendre les armes  à condition d'être bien traités. Après la promesse de comandant, les soldats jettent leurs armes au loin. Même si le moindre mouvement était rudement réprimandé, ils furent emprisonnés de manière décente.

Mumaq assista au mariage royal (et interracial). Du moins, il entendit la clameur de la foule depuis la fraicheur de sa cellule. Il y croupit pendant un long moment et ses seules balades concernent les interrogatoires auxquels il participait de bon cœur. Tout ce qui pouvait nuire à l'ex-empire de Sauron était bon à prendre.

Contre toute attente, on finit par l'extirper de ce qui devait être sa demeure et sa tombe. On lui rendit lance et bouclier avec, pour ordre, la mission d'explorer le Mordor et débusquer tout survivant pour finir le travail.

_________________
"Cinq hommes sont face à une armée ennemie
-Sortez les armes nous allons nous en sortir
-comment peux-tu en être aussi sûr
-Nous sommes plusieurs alors que l'armée, elle, elle est seule"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mumaq, le transfuge
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of RP :: Histoire unique :: Au fond du Mordor :: Personnages-
Sauter vers: